Projet: Darwich à l’école

Géographie perdue

Depuis septembre 2018, dans le cadre de la Chaire Mahmoud Darwich, quatre classes de 5ème et rhéto s’initient aux côtés d’un artiste à une pratique – la vidéo, la photographie ou la danse – autour de la thématique « Géographie perdue ».

 

Pièce dansée « Meute » par la classe Kunsthumaniora (Bruxelles)

avec le chorégraphe Yazan Iwidat.

« Meute » s’articule autour de l’identité collective, tout en essayant de répondre à la notion de territoire individuel perdu ou conquis. Yazan Iwidat et les 29 étudiants ont créé une pièce de 40 minutes qui parle de ces luttes de pouvoirs ; sexuelles, économiques et sociopolitiques. Cette pièce révèle l’animus et l’instinct de survie qui sommeille en chacun de nous, dans un monde où l’amour et les relations sont fragiles. « Meute » est l’histoire d’individus, de clans qui tentent de vivre ensemble dans des territoires étrangers.

Chorégraphie : Yazan Iwidat

Costumes et scénographie : Pierre De Deken

Projection vidéo par la classe Out of the box (Bruxelles)

sous la direction des photographes Alexandre Christiaens et Jérôme Hubert.

Nous avons pris le parti d’une géographie « rêvée » dans l’idée prometteuse de quelque chose plutôt que rien. Notre point de départ est une peinture onirique de Giorgio De Chirico. “Le Retour d’Ulysse” (1968) présente, dans un décor d’appartement, un homme qui rame sur un tapis faisant mer. Notre réalisation vidéo est une mise en abîme de cette œuvre. Le rêve, l’ailleurs, l’errance, le départ, la vie naturelle et le chaos sont autant d’images de notre Humanité qui nous poussent à exister et poursuivre. Ces illustrations dialoguent avec un texte de Mahmoud Darwich que les jeunes ont personnalisé dans les ateliers d’écriture et de théâtre.

 

 

Projection photographique par la classe de St Luc (Bruxelles)

sous la direction de la photographe Pauline Tsilakis.

A travers un long processus, dix-huit jeunes se sont plongés dans leurs histoires pour expérimenter cette question. Chacun a écrit et photographié selon sa vision réelle jusqu’à définir sa propre géographie absente. Pour nourrir cette réflexion, ils sont allés à la rencontre de l’Autre. Au coeur de leurs questionnements: les déplacements migratoires, l’urbex, le regard des anciens, les histoires de famille …

Projections vidéo par la classe St André (Auvelais)

sous la direction de la vidéaste Lou Colpé

C’est quoi ton territoire perdu ? Ton territoire occupé ? A partir de cette question posée à des filles et des garçons et des filles de presque 18 ans dans leur dernière année à l’école secondaire, pendant cette année qui semble longue et si courte à la fois. Parler des lieux que l’on occupe, que l’on a occupé, de la géographie de l’école, espace si particulier et qu’ils vont quitter dans quelques mois.

 

Présentation des travaux

Vendredi 10 mai 2019 à 18h30, au Studio /Bozar.

 

Coprésentation

Vent Debout asbl, Chaire Mahmoud Darwich, Bozar.

 

Remerciements aux professeurs

Maurice Lambiotte (Ecole Saint-André)

Aurélie Bureau (Ecole Saint-Luc)

Mariedo Bekaert (Kunsthumaniora)

 

Entrée Libre

sur inscription