in vitro

Larissa Sansour & Soren Lind

Mandaté par la Fondation danoise des arts pour la 58e Biennale de Venise, In Vitro, coréalisé avec Søren Lind, est un film de science-fiction en arabe à deux canaux tourné en noir et blanc.
Le film se déroule à la suite d’une catastrophe écologique. Un réacteur nucléaire abandonné sous la ville biblique de Bethléem a été transformé en un immense verger. Un groupe de scientifiques se prépare à replanter le sol en utilisant des graines patrimoniales récoltées dans les derniers jours qui ont précédé l’apocalypse.

Dans l’aile hospitalière du souterrain, la fondatrice du verger, interprétée par Hiam Abbass, est sur son lit de mort, tandis que la jeune Alia, interprétée par Maisa Abd Elhadi, lui rend visite. Alia est née clandestinement dans le cadre d’un programme de clonage et n’a jamais vu la ville qu’elle est censée reconstruire.

Le dialogue entre les deux scientifiques se transforme rapidement en un échange intime sur la mémoire, l’exil et la nostalgie. Au centre de leur discussion se trouve la relation complexe entre le passé, le présent et l’avenir, avec Bethléem comme toile de fond narrative, politique et symbolique.

Partenaires: Montoro12 Contemporary Art & CINEMA GALERIE
Lieu :  Cinema Galerie
Conversation en présence des réalisateurs, modérée par Nedjma Hadj Benchelabi