À VENIR – Mazen Maarouf et Adania Shibli

Recontre littéraire

Quel est l’avenir du peuple palestinien ? La question n’est pas seulement politique ou identitaire. Aujourd’hui, la situation a pris de telles proportions qu’elle touche aux limites de l’imagination. Lors d’un week-end sur l’arabofuturisme, nous explorerons l’avenir de la littérature palestinienne, avec les écrivains Mazen Maarouf et Adania Shibli.

 

Mazen Maarouf est écrivain, poète, traducteur et journaliste. Il est né en 1978 à Beyrouth dans une famille de réfugiés palestiniens qui a dû fuir Tal el-Zaatar au début de la guerre civile. Blague pour miliciens, son premier recueil de nouvelles, a remporté le Al-Multaqa Arabic Short Story Prize. De nationalité islandaise, il vit entre Reykjavik et Beyrouth.

Adania Shibli est née en Palestine en 1974. Elle est traduite en français chez Actes Sud. Adania Shibli a publié des ouvrages fictionnels et non fictionnels, dont deux romans, et de nombreuses nouvelles, récits et essais artistiques, qui ont été publiés dans diverses anthologies, livres d’art et magazines. Son dernier livre d’art, Dispositions (Qattan, 2012), explore le rôle du mouvement dans l’inclinaison artistique des artistes visuels palestiniens contemporains.